Boughedir, la louve

Melina Boughedir est française. C’est, en tout cas, ce que sa carte d’identité et son passeport déclarent. Car en 2015, Melina Boughedir a rejoint Daesh. Après un bref passage à Raqqa, la capitale autoproclamée de Daesh, elle s’installe à Mossoul, bastion de l’EI. Dans un reportage d’Envoyé Spécial (diffusé le 22 mars 2018), on la voit proférer des messages de soutien à Daesh et sur une photo prise dans le blindé qui la conduisait, avec ses enfants, vers le quartier général de l’armée, Mélina Boughedir sourit. Ses doigts forment le «V» de la victoire. Des sources irakiennes, citées par l’agence Associated Press, affirment qu’elle était membre de la Hisba, la police morale de Daesh. 


Résultat de recherche d'images pour "melina boughedir refuse de rentrer en france"

Juillet 2017… On la retrouve affamée. Mossoul est libéré et son mari, mort dans les combats. Melina Boughedir est arrêtée avec ses quatre enfants.

Irak, Février 2018. La justice irakienne lui reproche d’être entrée illégalement sur le territoire. Melina Boughedir déclare regretter son départ de Melun et avoir subi l’influence de son mari qui la menaçait d’enlever ses enfants. Son avocat, commis d’office, la décrit comme une «femme au foyer» qui, à l’instar de son compagnon, n’a «pas participé à des actes de violence».

La Cour pénale centrale de Bagdad ordonne sa libération et son expulsion , dans un jugement la condamnant à une peine de sept mois de détention, alors déjà purgée, pour entrée illégale sur le territoire irakien. La France se prépare à son retour car à Paris, Melina Boughedir est visée par un mandat de recherche pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle ». Coup de tonnerre ! La Cour de cassation ordonne un nouveau procès, cette fois-ci pour terrorisme, qui prévoit la peine de mort pour appartenance à un groupe terroriste, que l’accusée ait combattu ou non.

A l’audience, Melina Boughedir est à nouveau interrogée.

Mon mari m’a dupée.   Je suis contre les idées de l’Etat islamique. Je condamne les actes de mon mari .

Melina Boughedir porte du noir. Son dernier enfant dans les bras (les trois autres ont été rapatriés en France), son regard est perdu.

Quelques heures plus tard, le verdict tombe : la Cour de cassation de Bagdad considère que Melina Boughedir avait suivi son mari « en connaissance de cause » et que « les preuves rassemblées sont suffisantes pour condamner la criminelle à la prison à perpétuité » (soit 20 années de réclusion).

Melina Boughedir déclare aux journalistes « ne pas comprendre la sentence ». Ses avocats, eux, se disent soulagés qu’elle ait échappé à la peine de mort. Sa famille réclame son rapatriement en France mais le Ministre Le Drian s’y oppose farouchement.

« La justice irakienne n’a aucune pitié pour les accusés étrangers » titre la presse française. Mais devait-elle en avoir pour Melina Boughedir ?

18
Poster un Commentaire

avatar
8 Fils de commentaires
10 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
8 Auteurs du commentaire
Libre jugementleblogdunejuristeAnnawennMoustickprice2a Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
geo76500
Invité
geo76500

hé oui je vais être dur elle mérite cette peine..elle peut raconter ce qu’elle veut elle était bel et bien avec Daesh et pour Daesh car ces balourds ne faisaient pas dans la dentelle…
tu marche avec t’es admise, t’es un peu pas beaucoup enthousiaste c’est viol et compagnie, maiée de force a un cadre de Daesh qui en fait profiter ses hommes
alors la madame a choisi en toute connaissance
voila pas de cadeau…

geo76500
Invité
geo76500

mince des fautes….ah je vieillis

Annawenn
Invité
Annawenn

Je suis sans opinion…. Je considère que ceux qui ne sont pas content de la France n’y restent pas et que ce n’est pas la peine d’en faire tout un foin. Il y a assez de place sur la terre pour les religions, les lifestyle, la philosophie et les croisades font parti du passé. La liberté, c’est pouvoir choisir et Daesh, qu’il pratique ses idées chez lui et qu’il fiche la paix aux autres.

kprice2a
Invité
kprice2a

Elle a choisi de partir en Irak … qu’elle y reste !

Pangloss
Invité
Pangloss

Elle a rallié une organisation étrangère qui combattait la France. Qu’elle assume. On n’a pas besoin qu’elle revienne nous « enrichir ».

Moustic
Invité
Moustic

L’orque l’on décide d’aller en Syrie pour rejoindre l’EI , on sait ce que l’on encourre. Alors c’est ainsi, fallait y penser avant de partir.

Libre jugement
Invité
Libre jugement

Il s’agit là d’un vrai problème dont personne n’a-n’aura la solution.

Libre jugement
Invité
Libre jugement

Il n’y a pas une solution mais des questions liées aux évènements mondiaux, des liens économiques, des enjeux géopolitiques, du prosélytisme religieux pluridisciplinaires, de l’ingérence politique, économique, de la réfutation d’une dominance financière internationale, de l’endoctrinement isolationniste, ….Dans cette partie du monde se joue l’avenir de l’approvisionnement des énergies fossiles, aussi les belliqueux conflits sont comme toujours d’abord économiques et malheureusement les humains que des monnaies d’ échangent. Alors, au risque de faire bondir les lectrices-électeurs, cette dame est quoi dans cet échiquier, ce maelström Syraco-Irako-Israëlo-Irano-Arabo Saoudien ou se mêlent Russe, Turc, Kurdes, Anglais, Français, Etas Uniens et des combattants… Lire la suite »