Qui cherche… trouve

IMG_20180615_122421.jpg

La petite martyre de l’A10 a désormais un prénom, Inass, et les responsables (présumés) de sa mort sont identifiés. Il appartient, désormais, à la Justice de préciser les circonstances du décès pour ensuite, statuer sur le sort des assassins.

Trente années et dix mois pour résoudre l’affaire… Une volonté de fer des enquêteurs et une pugnacité sans faille des magistrats. Et bien sûr, le fichier FNAEG sans lequel les assassins (présumés) n’auraient pu être identifiés. Soyons fiers du travail accompli. 🙂 La petite Inass peut désormais reposer en paix.

Je vous l’écris souvent : le temps de la Justice n’est pas celui des justiciables.

24
Poster un Commentaire

avatar
6 Fils de commentaires
18 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
7 Auteurs du commentaire
leblogdunejuristeLibre jugementDominiquePanglossMoustic Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Annawenn
Invité
Annawenn

Fallait pas qu’il y ait une urgence…..

kprice2a
Invité
kprice2a

Que dire ? Il y a tant de questions … Pourquoi l’un ou l’autre des parents n’a-t-il pas averti les autorités ? Et les grands-parents ? … et la famille ? … Facile sans doute de se dire qu’on aurait pu … oui mais voilà, on n’a pas pu, on ne savait pas … La détermination a eu raison du temps passé et c’est très bien comme ça. 30 ans, je suppose que les acteurs de la justice se sont succédés et pourtant la « petite » a retrouvé un prénom … au moins elle ne sera plus uniquement la petite martyre… Lire la suite »

Moustic
Invité
Moustic

je trouve rassurant que ce meurtre a été elucidé, il faut que les assassins sachent que tot ou tard ils seront punis.

Dominique
Invité
Dominique

Tu as oté mon comm. ??? 🙄

Pangloss
Invité
Pangloss

On ne connaît pas le nom des parents? Curieux! Pour Grégory on nous disait tout.

Libre jugement
Invité
Libre jugement

D »emblée je suis contre la peine de mort …. sauf que quelques fois je me pose la question pour certains cas …. mais c’est aussi vrai que des erreurs judiciaires plaident pour l’abolir. Cornélien .