La transparence restera opaque

Résultat de recherche d'images pour "argent politique"

Il n’y aura pas de Banque de la démocratie, a annoncé la Garde des Sceaux qui invoque l’absence d’ordonnances d’habilitation à légiférer sur la création de cette institution que réclamait François Bayrou. Officieusement, l’idée ne faisait pas consensus au sein des Parlementaires qui s’opposaient à toute intervention de l’Etat dans le financement des partis politiques.

La garde à vue du député Thierry Solère a, quant à elle, été prolongée. Il y a deux ans, à réception d’une plainte du ministère de l’Economie et des Finances, le parquet de Nanterre avait ouvert une enquête pour «fraude fiscale». Thierry Solère est aussi soupçonné de «trafic d’influence, corruption, abus de biens sociaux, financement illicite de dépenses électorales et manquement aux obligations déclaratives auprès de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP)». Le député nie farouchement les faits.

14
Poster un Commentaire

avatar
4 Fils de commentaires
10 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
6 Auteurs du commentaire
leblogdunejuristeWalter PASCOLIchachashirePanglossAnnawenn Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
76geo
Invité
76geo

c’est curieux d’être accusé par ceux là même qui font exactement la même chose
quel monde pourri que nous avons aujourd’hui en France..
de profiteurs
des menteurs
des voleurs et c’est par ces gens que nous sommes gouvernés…..

Walter PASCOLI
Invité
Walter PASCOLI

De toutes façons il y a suffisamment de banques en France , il n’est pas nécessaire qu’il y en ait une de plus … ! 🙂

Pangloss
Invité
Pangloss

Des parlementaires opposés à toute intervention de l’Etat dans le financement des partis? On rêve. Ne perçoivent-ils pas de l’argent en fonction du nombre de voix qu’ils obtiennent?

chachashire
Invité
chachashire

Un machin. L’impossibilité d’assoir les partis politiques financièrement, et de rémunérer les politiques, est certainement un des leviers les plus puissants pour remettre en cause l’état français, à l’instar de tous les états centralisés à prétention de démocratie libérale. Ces gens dans le cadre de l’empire capétien réduit à la république française n’ont pas de légitimité, quoi qu’on les paie c’est trop à l’échelon nationale et dépendant du national. Au local en revanche … on voudrait qu’ils soient corrompus on ne ferait pas autrement : sous payé, et c’est encore trop, avec des responsabilités et des corvées intenables. Les gens… Lire la suite »