Les 80 km/h, une « connerie » ?

EP

Ce matin à Coubert (Seine et Marne), le Premier Ministre a rouvert le débat (certains parleront de polémique) sur le décret n° 2018-487 relatif aux vitesses maximales autorisées des véhicules: « à partir du dimanche 1er juillet 2018, la vitesse limite autorisée sur les routes à double-sens sans séparateur central est réduite de 10 km/h et passe de 90 à 80 km/h. »

Les statistiques annuelles de la sécurité routière établissent que cette mesure a épargné 116 vies, un chiffre historique dont se félicite le gouvernement.

Il n’y renoncera pas.

Routes

Pour autant, des « aménagements » sont envisagés. Ainsi, sur les routes départementales, les collectivités locales pourraient adapter plus librement les vitesses maximales autorisées et quant aux Nationales, les préfets, faire du cas par cas en choisissant les sections sur lesquelles les 80 km/h seraient levées.  L’une des revendications des gilets jaunes.

Une proposition sans doute payante lors des élections, mais qui ulcère la ligue de lutte contre la violence routière :

« Si chaque département fait sa tambouille ce n’est pas un aménagement, mais la fin de la mesure. Les Gilets jaunes réclament aussi bien la fin de l’ISF ! Je ne comprendrais pas que Macron choisisse de céder sur la vie plutôt que sur le pognon. »

Alors, les 80 km/h, une « connerie »… ou pas ? Un bilan de la mesure sera dressé en 2020.

4
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
PZ4270Le Mousquetaire des MotsPangloss Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Pangloss
Invité
Pangloss

Et au bout de combien de morts?

Le Mousquetaire des Mots
Invité
Le Mousquetaire des Mots

Que sait-on vraiment de cette mesure ? Pourquoi moins d’accidents ? Les stats ne sont jamais que des stats et comparer d’une année sur l’autre n’est pas une preuve. Peut-être que le moins d’accidents est dû au fait que le covoiturage s’est mis en place. A moins que les gens n’aient conduit plus raisonnablement avant même que la mesure ait été mise en place. En tout cas, parce qu’il est question d’abaisser l’âge d’accession au permis, quelle que soit la régulation de la vitesse, on risque fort que les jeunots ne soient grisés par leur nouveau pouvoir et se montrent… Lire la suite »