Flash-ball : saisi en référé, le Conseil d’Etat en maintient l’utilisation

Résultat de recherche d'images pour "lbd"

Le 26 Janvier, je vous interrogeais : le flash-ball doit-il être interdit ? Après le refus du Tribunal Administratif de faire droit à la requête de la CGT et de la Ligue des Droits de l’Homme, celles-ci ont saisi le Conseil d’Etat pour obtenir l’interdiction, par les forces de police, d’utiliser le flash-ball lors des prochaines manifestations à Paris et en France.

« L’organisation des opérations de maintien de l’ordre mises en place lors des récentes manifestations ne [révèle] pas une intention des autorités de ne pas respecter les conditions d’usage, strictes, mises à l’utilisation de ces armes. Les conditions d’utilisation de ces armes sont strictement encadrées par le Code de la sécurité intérieure, afin de garantir que leur emploi est, d’une part, nécessaire au maintien de l’ordre public compte tenu de circonstances, et d’autre part, proportionné au trouble à faire cesser ». 

Le Conseil d’Etat, statuant en référé, a donc refusé de suspendre l’utilisation du LBD, probablement pour assurer la sécurité des forces de l’ordre à quelques heures de l’acte XII des Gilets Jaunes.

L’avocat de la LGD a annoncé qu’il saisira le Conseil d’Etat au fond.

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
PZ4270Filimages Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Filimages
Invité
Filimages

A défaut d’arme intermédiaire, peut-être que l’utilisation des armes à balles réelles pourraient ramener le calme plus rapidement ? 🙂