Chaleur en Algérie

La situation se tend en Algérie où ce matin, des centaines de Magistrats ont annoncé qu’ils ne veilleront pas à la régularité de l’élection présidentielle si Abdelaziz Bouteflika, le président sortant, se représente.

Dimanche, Abdelaziz Bouteflika a regagné l’Algérie après avoir passé plusieurs jours à l’hôpital de Genève. Pour l’heure, il n’entend pas renoncer à sa candidature. Les vacances des étudiants algériens ont été avancées d’une semaine pour faire taire la contestation.

9
Poster un Commentaire

avatar
5 Fils de commentaires
4 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
5 Auteurs du commentaire
15ansdemafiaPZ4270MousticGilles LabruyèrePangloss Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Pangloss
Invité
Pangloss

Et si les Algériens ont quand même envie de voter pour Abdelaziz? En refusant de faire leur boulot, ils laissent entendre a priori que l’élection sera truquée.

Gilles Labruyère
Invité
Gilles Labruyère

Exit Bouteflika. C’est déjà cela … même si cela n’est pas la fin. Scylla est peut-être en train de guetter. Je souhaite que non.

Moustic
Invité
Moustic

Une suspension des élections permet de rester au pouvoir en contradiction avec la constitution. ‘Maqlain et malhonnête !

15ansdemafia
Invité
15ansdemafia

Les algériens ne sont pas idiots, ils savent très bien que si leurs manifestations dégénèrent, la réaction du pouvoir sera violente. Après les printemps arabes des autres pays, la Russie a envoyé une grande quantité de chars de combat à l’Algérie. Les américains ont envoyé des blindés transports de troupe au Maroc. Si les manifestations devaient dégénérer, c’est tout un fragile équilibre qui disparaît. Et puis, l’impression que donne la situation actuelle est que l’armée dirige tout et … pourrait prendre le pouvoir comme en Egypte. Si ce scénario devait se réaliser, ce serait avec les encouragements des pays occidentaux.… Lire la suite »

15ansdemafia
Invité
15ansdemafia

Je ne le sais pas, mais l’armée au pouvoir en Algérie ferait effectivement l’affaire de la France et plus globalement de tous pays occidentaux. Si l’Algérie allait vers la démocratie, ce serait sources de troubles donc contraire aux intérêts occidentaux.