Les mesures dites « fortes »

Au lendemain du saccage des Champs Elysées, le Premier Ministre a annoncé les mesures « fortes » promises par le Président de la République.

Quelles sont-elles ?

  • un nouveau Préfet. Exit Michel Delpuech. Dès mercredi, Didier Lallement, actuel préfet de Nouvelle Aquitaine deviendra Préfet de Paris. Haut fonctionnaire expérimenté, c’est lui qui, sous l’égide de Manuel Valls, a mis en place les secrétariats généraux pour l’administration du ministère de l’intérieur (SGAMI) qui mutualisent les fonctions « support» de la police et de la gendarmerie. Le fusible a sauté.
  • le retour du LBD. Edouard Philippe demande aux forces de l’ordre d’aller « au contact » et d’user massivement du LBD,  pourtant controversé (lire ICI). Vers de nouveaux blessés ?
  • les manifestations seront interdites dans les quartiers déjà pillés et si l’Etat a eu connaissance de la présence de casseurs parmi les manifestants. Les forces de police disperseront les mouvements de foule interdits et verbaliseront les récalcitrants. Est-ce réaliste ?
  • les  appels à la violence des «personnalité » Gilets Jaunes seront systématiquement signalés à la justice par les services de l’Intérieur. Matignon a donné des instructions en ce sens. Vous noterez la tutelle.

Ces mesures suffiront-elles ? Christophe Castaner, dont les jours sont comptés Place Beauvau, jouera son va-tout samedi.

7
Poster un Commentaire

avatar
3 Fils de commentaires
4 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
FilimagesPZ4270Panglossblackbonnie64 Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
blackbonnie64
Invité
blackbonnie64

Entre l’éviction d’un préfet qui joue le rôle de fusible, les risques lié à l’utilisation massive de LBD, le cantonnement des manifs et le ciblage des têtes d’affiche, ces pseudos mesures sensées résoudre le malaise ne sont que l’aveu d’une impuissance flagrante et d’un dangereux amateurisme qui ne feront qu’aggraver la situation. Des emplâtres sur des jambes de bois!

Pangloss
Invité
Pangloss

Le nouveau préfet n’était-il pas à Bordeaux où les choses ne se sont pas si bien passées que ça.
On dérive vers un régime de plus en plus autoritaire.

Filimages
Invité
Filimages

Finalement, le samedi a été relativement calme.
La grande majorité des casseurs a compris que ce n’était pas le jour pour revenir piller et brûler.
Mais cela va-t-il continuer ?…