N’est pas Consul qui veut 👀

Dans l’AntiquitĂ© grecque, des citoyens Ă©taient chargĂ©s de protĂ©ger les membres de leur citĂ© dans une autre citĂ©. On les appelait Consuls (du latin consulere qui signifie conseiller).

A partir des Croisades, les consuls se sont Ă©tablis dans les ports de la MĂ©diterranĂ©e pour dĂ©fendre les intĂ©rĂȘts des puissances commerciales de Venise, GĂȘnes, Barcelone et Marseille. Mais aussi pour y assurer des fonctions judiciaires.

Les consuls Ă©taient dĂ©signĂ©s par des armateurs ou des capitaines de vaisseaux qui pouvaient aussi les destituer. Puis, au fil de l’Histoire, les Consuls furent dĂ©signĂ©s par les chambres de commerce qui se sont placĂ©es sous la protection du Roi pour assurer la pĂ©rennitĂ© de leurs fonctions. En 1669, les Consuls ont Ă©tĂ© rattachĂ©s au SecrĂ©tariat de la Marine par Colbert qui a fixĂ©, dans une ordonnance, leurs prĂ©rogatives et devoirs. Outre un rĂŽle de police sur les marins, ils veillaient Ă  la protection des intĂ©rĂȘts, notamment commerciaux, de la France et de ses nationaux.

En 1793, les consuls furent rattachés au MinistÚre des Affaires étrangÚres.

Trois siĂšcles plus tard…

Etre Consul est prestigieux. Car outre un salaire confortable (environ 4000 € par mois mais cela peut « monter » jusqu’Ă  12000 € par mois) , le consul administre la communautĂ© française dont il assure la protection Ă  l’Ă©tranger, dĂ©livre des visas et noue des relations Ă©troites avec les autoritĂ©s locales. Selon la diplomatie française, l’on compte aujourd’hui plus de 200 services consulaires Ă©tablis dans prĂšs de 160 pays. Leur statut est fixĂ© par la convention de Vienne de 1963 sur les relations consulaires.

Mais n’est pas Consul qui veut !

Jusqu’au 3 AoĂ»t 2018, les postes de consuls gĂ©nĂ©raux Ă©taient rĂ©servĂ©s aux diplomates ; ils dĂ©pendaient du Quai d’Orsay. Le 3 AoĂ»t 2018, le PrĂ©sident de la RĂ©publique a entendu rĂ©former ce mode de recrutement : un dĂ©cret a rajoutĂ© 22 postes de consuls gĂ©nĂ©raux «particuliĂšrement importants» Ă  la liste des emplois «pour lesquels la nomination est laissĂ©e Ă  la discrĂ©tion du gouvernement».

Parmi ces consuls nommĂ©s par le gouvernement, l’Ă©crivain Philippe Besson, auteur d’un livre hagiographique sur Emmanuel Macron.

Le poste Ă©chappant aux diplomates français, la CFDT du Quai d’Orsay a saisi le Conseil d’Etat pour obtenir l’annulation du dĂ©cret prĂ©sidentiel. En effet, les diplomates craignent que l’exĂ©cutif s’immisce dans des dĂ©cisions qui, selon eux, leur reviennent exclusivement. Mais aussi, que des « amis » du prĂ©sident soient recasĂ©s Ă  leur dĂ©triment.

Philippe Besson ne sera pas Consul de France

Le Conseil d’Etat a statuĂ© le 15 Mars. Un jour fragile pour Philippe Besson dont la nomination fut annulĂ©e par une dĂ©cision rappelant que ni le gouvernement français, ni le PrĂ©sident de la RĂ©publique n’a le pouvoir de nommer des Consuls. Cette compĂ©tence relĂšve exclusivement du MinistĂšre des Affaires EtrangĂšres.

Ainsi donc , Philippe Besson ne rejoindra pas l’illustre Stendhal sur la liste des Consuls de France !

8
Poster un Commentaire

avatar
5 Fils de commentaires
3 RĂ©ponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
5 Auteurs du commentaire
MousticFilimagesPZ4270blackbonnie64Pangloss Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Pangloss
Invité
Pangloss

Un fromage lui a échappé, quelle sinécure aura-t-il à la place?

blackbonnie64
Invité
blackbonnie64

Pooovre Philou! Que va t’il devenir? Je suis inquiet pour lui…. Vraiment!

blackbonnie64
Invité
blackbonnie64

J’avoue, je ne le connais pas en tant qu’auteur. Ma remarque ne porte que sur le fait que, sous couvert de copinage, son Ă©ventuelle nomination n’aurait fait que bafouer certaines rĂšgles Ă©tablies. Mais peut ĂȘtre Ă©tait ce le but…

Filimages
Invité
Filimages

Il n’est pas nouveau que les politiques placent leurs copains Ă  diffĂ©rents postes, parfois de complaisance mais toujours bien payĂ©s avec l’argent du contribuable.

Moustic
Invité
Moustic

Une petite leçon bien administrĂ©e par le conseil d’Ă©tat .. Le Chef ne peut pas faire ce qu’il veut.