Toc ! Toc !

A quelques mois des Européennes, la Justice se rappelle au bon souvenir des politiques.

En effet, la lecture du Figaro nous apprend que le Mardi 2 Avril (le 1er posait probablement difficulté), des policiers ont perquisitionné le domicile de Stéphane Thérou, directeur de cabinet de François Bayrou, dans le cadre de l’enquête sur les attachés parlementaires européens du MoDem.

« Pour la première fois depuis deux ans et l’engagement de cette procédure pour le moins médiatique, j’ai pu m’expliquer et indiquer la réalité des emplois qui ont été les miens »

Car Stéphane Thérou est celui que l’ex Ministre des armées, Sylvie Goulard, alors députée européenne, aurait employé de 2009 à 2015 comme attaché parlementaire. Rémunéré par des fonds européens , il travaillait en même temps à l’institut de formation du Modem.

Cette perquisition était menée par l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF).

«Il n’y a rien de plus normal qu’une enquête, dont nous n’avions plus de nouvelles depuis deux ans, cherche à obtenir des informations précises sur le travail rigoureux et insoupçonnable de Stéphane Thérou »

a déclaré François Bayrou à la presse.

Deux ans ? C’est vrai. Mais le temps de la justice n’est pas celui des politiques.

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
PZ4270Moustic Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Moustic
Invité
Moustic

Une petite question, pourquoi le temps de la justice est il si long ?