Art funéraire

Autrefois, églises et cimetières étaient sacrés. Les gens s’y découvraient et murmuraient. Discrètement, ils glissaient s’asseoir sur leur banc et n’en bougeaient plus. Au cimetière, on baissait la voix. Les smartphones n’existaient pas et l’on respectait la douleur et le recueillement des proches de la tombe voisine.

Mais ça, c’était « avant ».

Le 23 Avril à Argentan, un sexagénaire a comparu devant le Tribunal Correctionnel pour avoir dérobé, sur les tombes du cimetières de Putanges le Lac, des statuettes funéraires.  Anges, chats… tout y passait. Chaque jeudi, l’individu se rendait au cimetière où il glissait dans une large veste les objets qui au retour, viendraient décorer son étang. A son domicile, une perquisition a permis de découvrir plusieurs dizaines de statuettes. Placées sous scellé, elles ont été rendues à leurs propriétaires.

Devant les Juges, le prévenu s’est qualifié de « stupide et d’imbécile ». Le Tribunal l’a condamné à 400 € d’amende dont 200 € avec sursis.

9
Poster un Commentaire

avatar
5 Fils de commentaires
4 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
5 Auteurs du commentaire
FilimagesPZ4270Nemo AuditurMousticWalter Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Pangloss
Invité
Pangloss

Quelle idée aussi de mettre des nains de jardin sur les tombes!

Walter
Invité
Walter

Oui bon , à Putanges le Lac il doit s’en passer des vertes et des pas mûres , c’est certain … !

Walter
Invité
Walter

Madame la juriste , Je me demande bien pourquoi je dois remettre mon e-mail ( e tutti quanti…) pour pouvoir poster un commentaire ? Aurais-je été Rayé de la liste des participants … ?

Moustic
Invité
Moustic

Ce n’est pas cher payé pour des bêtises , évidement , ça faisait marcher le commerce , mais Ce n’est pas une excuse.

Filimages
Invité
Filimages

Heureusement que les nains de jardins sont plutôt rares dans les cimetières !