La saison est ouverte !🌷

Mes fidèles abonnés savent que chaque année, je publie la photo du tout premier iris de la saison. 🙂 Celui-ci a fleuri jeudi matin, sous un soleil radieux et printanier.

Si vous connaissez les border collies, vous savez que le gazon anglais relève de l’utopie. 😀 lgloo ne déroge pas à la règle. Le bandit apprécie tout particulièrement mes iris… 😉 Lorsqu’il ne les déterre pas, le bandit se couche dessus . Même les chats n’ont plus le droit d’approcher mes fleurs !

Il m’arrive de douter de mes talents de jardinier car désormais, je plante et Igloo déplante. La semaine dernière, j’ai planté des glaïeuls… Et bien, je n’ai plus qu’à recommencer ! Les bulbes ont été déterrés puis déposés quelques mètres plus loin. Epuisant !

Mes iris, eux, tiennent bon. Il faut dire qu’ils ont un demi siècle. 😉 Alors, le border collie qui les déterrera n’est pas encore né. J’y veillerai.

Iglooooo !!! t’es oùùùù ?

 

Silent sunday 🤐 #20

 

Chuttt…. une photo, pas de mots !

Retrouvez les photos des autres participants sur le blog d‘Isabelle Corlier.

Bon dimanche à tous ! 🙂

Envie de beauté

C’était il y a quatre ans. Un bel ara, ô combien bavard, chantait et dansait pour s’amuser. Un brin malicieux, son oeil clair observait les visiteurs qui passaient .

Gare à son bec crochu et à ses griffes acérées ! Malheureux, ne vous approchez point. Une vilaine blessure n’est jamais loin.

Fier et dédaigneux, le sieur retournait ses plumes. « Va t’en, malotru !  De moi, tu ne verras désormais que mon cul ! » 🙂

Le cycle de la vie 🌺

Nous nous trouvons quelques fois misérables de voir autour de nous une nature immortelle, tandis que nous dépérissons chaque jour ; si, au contraire, nous étions immortels, et que la nature vieillît et se dégradat sans se réparer, nous aurions raison de nous plaindre. Comment une vie éternelle pourrait-elle se soutenir par des jouissances caduques ? Mais la nature se renouvelle sans cesse ; et si elle détruit successivement chacun de nous, c’est pour tirer de meilleures vies de notre mort. Elle ne se plait pas dans un cercle monotone de créations et de destructions ; elle ne se contente pas de tirer sans cesse les mêmes harmonies des mêmes objets, comme un peintre médiocre qui peindrait toujours le même site, comme un musicien peu habile qui jouerait toujours le même air, comme un poète sans imagination qui composerait toujours le même drame ; elle varie sans cesse ses scènes, ses tableaux, ses caractères. Un mécanicien ingénieux dispose ses tuyaux harmonieux dans une boîte ; il y fait correspondre des notes saillantes, qu’il fiche sur un cylindre suspendu à un essieu : il le fait mouvoir ; et aussitôt, on entend un air agréable.

Bernadin de St Pierre (1815)

Photo : mon abricotier, ce matin 🙂

SILENT SUNDAY 🤐 #18

Une photo, pas de mot. 🙂

 

Retrouvez les photos des autres participants sur le blog dIsabelle Corlier ! 🙂

Chat m'va bien ! 🐈

Monsieur Chat aime mon jardin. 🙂 Je ne sais rien de lui mais lui sait qu’il s’y sent bien. Du haut du mur, il observe mes va-et-vient … et nargue le chien. Car il n’a peur de rien. Monsieur Chat me connaît bien. Et quand Igloo lui jappe « Eh ! Tu viens ? », il rebrousse chemin avec dédain. 😀

IMG_20180719_081216.jpg
dig