Le #mardi, c’est permis ! 😜

Le trublion Glanz

Gaspard Glanz. Né le 22 Avril 1987 à Strasbourg. Journaliste et reporter français. Sur son profil Twitter, l’on peut lire qu’il aime  » 🔥 respirer l’odeur du gaz lacrymogène, le matin» .

Journaliste ? Il n’a pas de carte de presse. Et selon Wikipedia , »Gaspard Glanz est autodidacte en journalisme ». En 2011, il fonde le site d’informations Taranis News. Liberté, égalité, full HD.  Il s’agit de street journalisme, à l’adresse de jeunes lecteurs très portés sur les médias sociaux. Notre Dame des Landes et Nuit Debout seront abondamment couverts par Gaspard Glanz.

Lire la suite de « Le trublion Glanz »

Une journée chargée

Ce matin, je vous ai passé un (bon) disque car j’avais une journée chargée. Le printemps est là et chez moi, il devenait impérieux de nettoyer le jardin que cet hiver, deux tempêtes ont balayé.

Nettoyer le jardin nous a pris deux bonnes journées. Sans oublier un petit tour à la jardinerie locale. Bientôt, vous admirerez de belles photos de mes fleurs 🙂

De toute façon, il n’était pas question de « monter » en ville où malgré un arrêté préfectoral d’interdiction, les gilets jaunes ont envahi la Montat et Châteaucreux. Le match de l’Asse contre Nîmes a été reporté à lundi.

Si les Parisiens se félicitent du succès de la « nouvelle doctrine » de l’Intérieur, en Province, le bilan de cette journée est beaucoup moins positif comme en témoignent les photos et reportages du Progrès. Ce ne fut guère mieux en Avignon et à Bordeaux.

Aujourd’hui, c’était la vingtième journée de manifestation. Eric Drouet en a promis d’autres. C’est long comme un jour sans fin.

Heureusement, il y a mon jardin  🙂

Allô maman bobo

Résultat de recherche d'images pour "raphael samuel"

Peut-on reprocher à ses parents de nous avoir donné naissance ? Raphaël Samuel, 27 ans, interroge la justice de son pays (l’Inde).

«Il n’y a aucun but à l’humanité. Tant de personnes souffrent. Si l’humanité s’éteignait, la Terre et les animaux seraient plus heureux»

Le plaignant, adepte du mouvement antinataliste, estime qu’il est injuste de faire venir des enfants au monde car cela les contraint à endurer des souffrances tout au long de leur vie. Et, comme ils n’ont pas demandé à naître, ces enfants devenus adultes peuvent légitimement réclamer réparation à leurs parents.

«Un jour, enfant, j’étais très frustré et je ne voulais pas aller à l’école, mais mes parents m’ont poussé à y aller. Alors, je leur ai demandé pourquoi ils m’ont eu. Et mon père n’avait pas pu me répondre. Je pense que s’il en avait été capable, peut-être que je n’aurais pas pensé de cette façon.»

Ceux de Raphael Samuel sont… avocats. Ils accèptent en souriant les griefs de leur fils dont ils saluent la « témérité ».

«Si Raphael arrive à fournir une explication rationnelle sur comment j’aurais pu demander son consentement à être mis au monde, j’accepterai alors ma faute»

 

Les 80 km/h, une « connerie » ?

EP

Ce matin à Coubert (Seine et Marne), le Premier Ministre a rouvert le débat (certains parleront de polémique) sur le décret n° 2018-487 relatif aux vitesses maximales autorisées des véhicules: « à partir du dimanche 1er juillet 2018, la vitesse limite autorisée sur les routes à double-sens sans séparateur central est réduite de 10 km/h et passe de 90 à 80 km/h. »

Les statistiques annuelles de la sécurité routière établissent que cette mesure a épargné 116 vies, un chiffre historique dont se félicite le gouvernement.

Il n’y renoncera pas.

Routes

Pour autant, des « aménagements » sont envisagés. Ainsi, sur les routes départementales, les collectivités locales pourraient adapter plus librement les vitesses maximales autorisées et quant aux Nationales, les préfets, faire du cas par cas en choisissant les sections sur lesquelles les 80 km/h seraient levées.  L’une des revendications des gilets jaunes.

Une proposition sans doute payante lors des élections, mais qui ulcère la ligue de lutte contre la violence routière :

« Si chaque département fait sa tambouille ce n’est pas un aménagement, mais la fin de la mesure. Les Gilets jaunes réclament aussi bien la fin de l’ISF ! Je ne comprendrais pas que Macron choisisse de céder sur la vie plutôt que sur le pognon. »

Alors, les 80 km/h, une « connerie »… ou pas ? Un bilan de la mesure sera dressé en 2020.

Le flash-ball doit-il être interdit ?

Résultat de recherche d'images pour "LBD"

Le flash-ball est un lanceur de balles de défense (ou LBD). Créé à l’intention des particuliers pour leur proposer une alternative aux armes à feu traditionnelles, il équipe  désormais les forces de police et de gendarmerie . Le flash-ball est une arme dite sublétale : elle ne peut tuer. Mais depuis quelques semaines, il fait l’objet de vives critiques. Plusieurs manifestants ont été gravement blessés lors des manifestations des Gilets Jaunes. Le Défenseur des Droits en a demandé l’interdiction.

Le 24 Janvier, la CGT et la Ligue des Droits de l’Homme ont saisi le Tribunal Administratif de Paris d’une procédure d’urgence. Craignant de nouvelles victimes, le syndicat et l’association ont tenté d’obtenir l’interdiction du flash-ball pendant les manifestations des gilets jaunes et de la grève générale prévue pour le 5 Février à Paris et dans toute la France…

Lire la suite de « Le flash-ball doit-il être interdit ? »