Lumineux !

Résultat de recherche d'images pour "euréka"

Limeil-Brévannes, commune de 25 000 habitants dans le Val de Marne. Il y fait bon vivre. Sa gare SNCF vous emmène à Marolles-en-Brie ou, s vous préférez la grande ville, à Créteil (mais dans l’autre sens). Pour ces deux destinations, la distance est la même : 7 km.

Tout va bien, ou presque à Limeil. Seul hic : la ville est saturée de voitures. Chaque jour, des bouchons engorgent les rues brévannes où faire avancer deux pneus relève de l’exploit.

Alors, le Maire (LR) et son conseil municipal ont réfléchi, réfléchi… réfléchi. Et, alors que d’autres parlent Critair ou circulation alternée, les élus brévans ont trouvé LA solution : ils subventionneront l’installation de portails électriques chez leurs administrés.

Fini les voitures stationnées en pleine chaussée, moteurs qui tournent , le temps que leur conducteur pousse le portail de la propriété ! Grâce à l’ouverture automatisée de la grille, les automobilistes n’encombreront plus les rues. Et hop ! le problème sera réglé. 🙂

Votée à l’unanimité par le conseil municipal, l’aide atteindra 400 €. Elle sera « attribuée en fonction de la localisation du bien et au regard de la fluidité du trafic ».

Pour la maire (LR) Françoise Lecoufle, c’est une mesure qui « se trouve au plus proche des réalités quotidiennes des Brévannais ».

De quoi vous laisser perplexe.

Sur la paille

Il sera bientôt l’heure de se claquer la bise pour se souhaiter le meilleur. Votre Réveillon sera l’un des derniers où vous pourrez suçoter la paille de votre mojito en picorant les caouètes de votre assiette en plastique. Fini aussi les touillettes dans le gobelet en polystyrène expansé de la machine à café !

Car sur proposition de la Commission, le Parlement et le Conseil Européen ont interdit la vente des couverts en plastique à usage unique . Ils représentent 70% des déchets dérivant dans les océans.

Le Tribunal Européen annule les seuils d'oxydes d'azote !

Vous vous souvenez probablement du dieselgate, le scandale des moteurs truqués de Volkswagen. Depuis le 1er Septembre, un nouveau protocole s’applique pour l’homologation des voitures neuves : le WLTP, beaucoup plus exigeant en matière de rejets de CO2 car il exige que des tests soient réalisés en conditions de conduite réelle en plus de ceux faits en laboratoire.

Pour permettre aux constructeurs de respecter ces normes plus sévères (ou Norme Euro 6), une dérogation leur fut accordée (qualifiée de « permis de polluer » par la Maire de Paris), qui permet aux nouveaux modèles d’émettre, jusqu’en 2020,  110 % de plus de monoxyde d’azote par rapport à la norme, ramenés à 50 % de plus au-delà de cette date.

Les villes de Paris, Madrid et Bruxelles ont contesté ces dispositions, en relevant que la Commission n’avait pas compétence pour accorder une dérogation aux limites fixées par la norme Euro 6. Dans une décision prononcée le 13 Décembre, le Tribunal de Première Instance de l’Union Européenne leur a donné raison… il a également annulé les seuils de monoxyde de carbone sans pour autant revenir sur les conditions de réalisation des tests.

Vous avez bien lu. Le TPUE a lancé un (gros) pavé sur les capots de nos voitures. Explications.

Lire la suite de « Le Tribunal Européen annule les seuils d'oxydes d'azote ! »

La photo du jour

Y a encore du boulot !!

Linky : oui ou non ?

Linky

Linky est le nom du compteur « communicant » de la société Enedis (ex-ERDF), principal gestionnaire du réseau de distribution de l’électricité en France. Ses technologies dites AMR permettent une facturation de la consommation réelle de l’usager, ainsi que de repérer des gaspillages, des pertes en ligne ou des postes qui lui coûtent trop cher. En 2015, son déploiement fut inscrit dans la loi sur la « transition énergétique pour la croissance verte », en application de directives européennes . Il y a deux ans, l’Ademe et Enedis se sont engagés à ce qu’il soit installé dans trente-cinq millions de foyers français à l’horizon 2021. Onze millions de foyers en sont déjà équipés.

Lire la suite de « Linky : oui ou non ? »

Au revoir Président !

Il prétend n’avoir prévenu quiconque de son annonce radiophonique : ce matin, le ministre de la Transition  écologique et solidaire a informé son patron qu’il n’irait plus travailler.

 

Du coup, ses amis du gouvernement le trouvent beaucoup moins sympathique. 😀