A se pendre !

Nick Conrad n’existe pas. Nick Conrad n’est qu’un pseudonyme derrière lequel se cache Conrad Moukouri Manga.

Un nom de scène ? Si vous voulez. Car en réalité, Nick Conrad est un nom commercial : Conrad Moukouri Manga a déclaré sa petite entreprise au RCS de Noisy le Grand. En cochant la case  « production d’enregistrements sonores ».

Mais ce bizness coûte cher. Il faut du matériel sophistiqué ; un studio pour l’abriter. Pour être riche, il faut vendre à bon prix et pour cela, il faut devenir célèbre.

Alors, Nick Conrad (s’) investit. Pour se faire connaître, il insulte, provoque, humilie. Il faut que la presse parle de lui.

En oubliant que déjà jugé (*), le sursis va tomber et son compte en banque, vaciller. Le tribunal va se fâcher .

De quoi vous donner le blues. Le blues du bizness man . Pas taper, je sors. 🙂

(*) le 19 Mars, il fut condamné à 5000 € d’amende avec sursis

Le #mardi, c’est permis ! 😜

Art funéraire

Autrefois, églises et cimetières étaient sacrés. Les gens s’y découvraient et murmuraient. Discrètement, ils glissaient s’asseoir sur leur banc et n’en bougeaient plus. Au cimetière, on baissait la voix. Les smartphones n’existaient pas et l’on respectait la douleur et le recueillement des proches de la tombe voisine.

Mais ça, c’était « avant ».

Le 23 Avril à Argentan, un sexagénaire a comparu devant le Tribunal Correctionnel pour avoir dérobé, sur les tombes du cimetières de Putanges le Lac, des statuettes funéraires.  Anges, chats… tout y passait. Chaque jeudi, l’individu se rendait au cimetière où il glissait dans une large veste les objets qui au retour, viendraient décorer son étang. A son domicile, une perquisition a permis de découvrir plusieurs dizaines de statuettes. Placées sous scellé, elles ont été rendues à leurs propriétaires.

Devant les Juges, le prévenu s’est qualifié de « stupide et d’imbécile ». Le Tribunal l’a condamné à 400 € d’amende dont 200 € avec sursis.

Le trublion Glanz

Gaspard Glanz. Né le 22 Avril 1987 à Strasbourg. Journaliste et reporter français. Sur son profil Twitter, l’on peut lire qu’il aime  » 🔥 respirer l’odeur du gaz lacrymogène, le matin» .

Journaliste ? Il n’a pas de carte de presse. Et selon Wikipedia , »Gaspard Glanz est autodidacte en journalisme ». En 2011, il fonde le site d’informations Taranis News. Liberté, égalité, full HD.  Il s’agit de street journalisme, à l’adresse de jeunes lecteurs très portés sur les médias sociaux. Notre Dame des Landes et Nuit Debout seront abondamment couverts par Gaspard Glanz.

Lire la suite de « Le trublion Glanz »

Location de mobiles : Free n’a pas tout compris !

Résultat de recherche d'images pour "location de smartphone"

Il y a quelques années, j’ai souscrit un contrat de location auprès de Free. Mon fils ayant étoilé son smartphone, je dus en remplacer l’écran (à mes frais) avant de le restituer à l’opérateur. Lequel, ayant reçu un téléphone en parfait état, ne m’a pas pénalisée.

Mais d’autres n’ont pas eu cette « chance ». Car si vous louez un téléphone à Free, le contrat prévoit que vous vous engagez à lui rendre un appareil en parfait état. Dans le cas contraire, l’opérateur se réserve le droit de vous prélever une somme oscillant entre 100 et 250 euros.

Bien sûr, toute la difficulté consiste à apprécier le « bon état » du téléphone.

« S’agissant du mauvais état, il est à noter qu’aucune grille de vétusté prenant en compte la durée de la location et l’usure normale du téléphone n’est fournie à l’abonné, laissant l’appréciation de l’état de l’appareil à la seule discrétion de Free Mobile »

Saisie par des centaines de consommateurs, l’association Que Choisir a demandé à l’opérateur de modifier ses contrats. En vain. Alors cette semaine, elle l’a assigné devant le TGI de Paris. Elle considère qu’il a délibérément usé de clauses contractuelles « imprécises » pour prélever des « frais sanction ».

L’issue du procès sera longue. En l’attente, soyez vigilants. Si vous le pouvez, achetez votre smartphone puis souscrivez un abonnement. Ne le louez pas.

Présumé innocent

agression

J’apprends que Marc Petit, Maire de Firminy dont je vous parlais ICI a interjeté appel de sa condamnation.

Il y aura donc un second procès… après les élections ? 😉