Le pont Charles-Albert 🌉

Quittons, un instant, la laideur de ce monde et tournons-nous vers les Alpes ! Je vous emmène en Haute-Savoie. 🙂

Plus précisément, sur la Nationale 201, quelque part entre la belle Annecy et la riche Genève. La vitesse est (encore) limitée à 80 km/h sur cette Nationale sinueuse. Au loin, les Alpes,  majestueuses et enneigées  de Rousseau dans La Nouvelle Héloïse et de Balzac dans Le médecin de campagne.

A la sortie d’un virage, apparaît soudain le Pont de la Caille , ou Pont Charles-Albert. Surnommé « le pont des suicidés » car chaque année, douze personnes s’y donnent la mort.

Avançons vers lui.

Pendant que nous admirons le pont, les touristes affluent. Le site est en effet aménagé pour permettre aux visiteurs de profiter au mieux d’un magnifique paysage. Car le pont enjambe la vallée des Husses. Le vent souffle fort. Nous sommes à 147 mètres de hauteur.

Un peu d’histoire :

Vous l’avez compris : il existe deux ponts :

  • le pont Caquot (du nom de l’ingénieur qui l’a construit, Albert Caquot) dit Pont-Neuf, par lequel nous sommes arrivés. Construit entre 1924 et 1928 , il était initialement prévu pour accueillir une ligne ferroviaire entre Annecy et Saint-Julien-en-Genevois. Mais le projet fut abandonné et l’ouvrage,ouvert à la circulation routière. Aujourd’hui, quelques 30 000 véhicules l’empruntent quotidiennement ;
  • le pont de la Caille : il porte le nom de son commanditaire alias le duc de Savoie Charles-Albert, roi de Sardaigne, de Chypre et de Jérusalem. Il était alors difficile et dangereux de traverser les Gorges des Usses. Aussi, même si la Savoie est sous l’autorité de la Maison de Savoie en 1837, c’est le projet des ingénieurs français BELIN et LEHAITRE qui est retenu pour la construction du pont qui débute le 10 Mars 1938. Les travaux dureront 16 mois. Le pont est inauguré le 11 Juillet 1839.

Architecture :

Le Pont de la Caille est un défi architectural et technique. Construit selon la technique de pointe de l’école des câbles d’acier, il n’est pas contreventé. Ainsi, en 1861 lors d’une forte tempête, son tablier a été projeté à la hauteur des tours ! Deux groupes de douze câbles furent alors tendus de part et d’autre pour éviter le soulèvement.

Sa (longue) travée mesure 192 mètres !

Aujourd’hui classé Monument Historique, le Pont est réservé aux piétons et cyclistes.

Avant de nous quitter, je vous propose cette courte vidéo sur laquelle vous admirerez, vus du ciel , le Pont Caquot (à gauche)  puis à droite, le Pont de la Caille . Des images à vous couper le souffle !

A bientôt pour un nouveau voyage ! 🙂

Le café ☕

Bon. Il va falloir agir . Car je ne peux pas travailler sans un (bon) café. Alors au bureau, j’ai ma machine, c’est comme ça. Dans le couloir, un immonde breuvage noir coule d’une machine dans un gobelet tout mou (on se doit d’être écolo). Désespérée, j’ai essayé deux fois : la première, pour goûter et la seconde… je suis un peu blonde. 🙂

Lire la suite de « Le café ☕ »

Silent Sunday 🤫 #11

Le principe est simple : une photo, pas de mots…
 
Lire la suite de « Silent Sunday 🤫 #11 »

Carnets de voyage : Florence 🇨🇮

Ce week-end, mes carnets de voyage nous amènent à Florence, capitale de la Renaissance italienne. De climat méditerranéen (10 °C l’hiver, 31 l’été), la ville est traversée par l’Arno, qui naît dans les Apennins et se jette dans la mer Tyrrhénienne.

Au cours de notre voyage,nous l’avons croisé plusieurs fois. Si vous vous rendez à Pise, l’autostrada longe ce fleuve majestueux au débit irrégulier, que de fortes pluies transforment en torrent qui inonde bien souvent Florence.

Ne connaissant pas la ville, nous nous sommes excentrés. Bien nous en a pris car voyez comme l’entrée de Florence est belle !  Il faisait lourd (nous avons essuyé trois petites gouttes de pluie) ; aussi avons-nous apprécié cette fraîcheur inattendue.

Le long du Corso Italia (rive gauche), les palaces et restaurants de luxe qui battaient le plein. Clientèle asiatique et bien entendu, américaine car le Consulat Général des Etats-Unis est tout près. Et tout (tout) au fond, derrière le ponte all’Indiano, le Ponte Vecchio, que vous ne pouvez voir. Mais ne soyez pas déçus car nous reviendrons ! 😉