En France au XXIème siècle, on achève les patients en les privant d’eau et de nourriture.